Déclaration CGT au CCE du 26 novembre 2015

Vous trouverez ici les 3 déclarations de la CGT au Comité Central d’Entreprise du 26 novembre 2015 et qui portaient sur:

  • L’avenant triennal à l’accord sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes
  • L’accord d’harmonisation des statuts du personnel ex-Alcatel-Lucent transféré au sein de TCS
  • La politique de recherche et développement technologique de TCS

Déclaration CGT  TCS – Avenant triennal relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes de la société Thales Communications & Security S.A.S

Nous sommes amenés ce jour à donner un avis sur l’avenant triennal relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, de la société Thales Communications & Security.

La CGT constate tout d’abord que les axes et les actions de cet avenant vont réellement dans le sens de plus d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, conformément aux revendications de la CGT depuis de nombreuses années.

La CGT constate aussi que la situation générale s’améliore globalement, même si en 2015 l’égalité entre les femmes et les hommes devrait être enfin totalement effective.

La CGT regrette aussi qu’il n’y ait pas plus d’objectifs chiffrés ambitieux, notamment en terme d’évolution de carrière des femmes dans toutes les catégories socio-professionnelles. Ainsi par exemple, aucun objectif chiffré d’amélioration d’accès des femmes à la classification V.3 pour les mensuelles, ni aux classifications III.A, III.B et III.C pour les ingénieures et cadres.

Malgré ces remarques, la CGT donne un avis favorable à cet avenant et sera vigilante quant à son application et à l’amélioration rapide de la situation.

Déclaration CGT TCS – Harmonisation des statuts du personnel ex Alcatel-Lucent transféré au sein de la société Thales Communications & Security S.A.S.

Ayant recueilli l’avis des salariés concernés et ayant participé aux négociations pour l’amélioration du contenu de cet accord, la CGT TCS considère que l’ensemble des demandes n’est pas satisfait.

Les astreintes sont indemnisées sur la base de l’accord AC2S en vigueur à TCS, alors que les astreintes chez Alcatel étaient mieux indemnisées pour tenir compte du fait qu’elles sont permanentes, puisqu’il s’agit d’un engagement contractuel envers un client. Ce point est donc une source de tarissement du volontariat des salariés pour effectuer lesdites astreintes.

Malgré ce point, la CGT de TCS suit l’avis des salariés concernés. En conséquence, elle donne un avis favorable.

Déclaration CGT – TCS Politique de Recherche & Développement Technologique de la société Thales Communications & Security S.A.S

Nous sommes amenés ce jour à donner un avis sur la politique de Recherche & Développement Technologique de la société Thales Communications & Security.

En premier lieu, nous pouvons noter avec satisfaction une politique de R&D volontariste, ouvertement tournée vers les nouvelles technologies et la préparation des produits et systèmes futurs.

Par contre cette politique de développement ne précise pas quelle est la finalité des futures produits et systèmes que TCS développera. Seront-ils uniquement tournés vers le militaire et la réponse aux marchés financiers ou vers la réponse aux besoins des salariés et des citoyens ?

Ainsi par exemple, le projet porté par la CGT Thales de développement d’une filière médicale ne trouve ici aucune réponse, notamment en termes de sécurisation et de transfert des données médicales. Ce projet serait pourtant porteur de diversification vers le civil, nécessaire pour Thales, tout en répondant à un besoin vital des citoyens sur un marché en forte croissance économique, en permettant à Thales de jouer son rôle social pour sortir de l’emprise actuelle des USA.

La CGT pense aussi que notre politique de recherche et développement devrait permettre une plus forte mutualisation des technologies et des compétences entre nos différents domaines d’activité. Par exemple, les solutions technologiques sans contact développées pour la billettique peuvent aussi trouver des applications dans le domaine des parkings. Mais ces solutions technologiques peuvent aussi trouver justement des applications dans le transfert des données médicales.

Enfin nous soulignons avec satisfaction la croissance prévue des ENF pour les deux années à venir. Par contre contrairement au sigle utilisé, ces études ne sont pas « non financées » mais subventionnées à presque 40% par le Crédit Impôt Recherche (70 M€ d’ENF pour 30 M€ de CIR en 2014), donc par les citoyens ! donc aussi par  les salariés de Thales ! Le Crédit Impôt Recherche est censé accroître l’effort de R&D en France et non se substituer au financement propre de la recherche par les entreprises. De ce fait, notre effort de R&D devrait être beaucoup plus important.

En conséquence, la CGT donne un avis d’abstention.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *