Repères revendicatifs CGT pour les NAO 2017

Lettre ouverte à la Directrice du développement social TCS:

N’étant pas représentatif au niveau société, et ne participant pas directement aux réunions de négociations, la CGT TCS a décidé d’envoyer ses vœux de justice sociale pour 2017 à Noelle Fichet, directrice du développement sociale de TCS, sous forme d’une lettre ouverte, en y joignant ses repères revendicatifs CGT, qui devraient justement permettre d’orienter les négociations sur le politique salariale vers un réelle « développement social » au sein de TCS, société qui se porte extrêmement bien dans un Groupe qui lui aussi se porte extrêmement bien… Si bien que tous les ans, les actionnaires sont rémunérés en avance de phase, avant de connaitre les résultats économiques, et avec des dividendes toujours aussi importants ! Et pourtant c’est bel et bien vous qui créez les richesses, c’est vous qui allez tenir la promesse d’une profitabilité à 10% faite par la direction auprès des marchés financiers !

Repères revendicatifs CGT TCS:

Voici les repères revendicatifs que nous proposons aux salariés de TCS afin de construire tous ensemble la revendication des salariés.

En premier lieu et comme axe principal, la CGT revendique la reconstruction d’une grille de salaires unique, de l’ouvrier à l’ingénieur, en fonction de la classification. Celle-ci permettra la reconnaissance d’un salaire lié à la qualification du salarié et non du poste de travail, permettant à tous une réelle évolution de carrière, sans barrière infranchissable. Cette grille doit permettre d’arriver à un rapport entre les salaires de 1 à 5 avec un salaire minimum à 2 000 € et, au minimum, un doublement de son salaire (à euro constant) dans la carrière.

La CGT demande d’arriver à terme à une grille des salaires avec des seuils d’embauche minimum de :

Diplôme à la 1e embauche

Niveaux Revendiqué CGT

Coefficients Revendiqués CGT

Correspondance avec les coefficients actuels

Revendications CGT Thales (Salaire Brut)

Sans savoir reconnu ni expérience

I

200

140 (I.1)

2000 €

Après 1 an

220

2200 €

CAP/BEP

II

240

170 (II.1)

2400 €

260

2600 €

BAC/BAC Pro

III

280

215 (III.1)

2800 €

300

3000 €

BAC + 2/ BTS-DUT

IV

320

255 (IV.1)

3200 €

340

3400 €

BAC +3/4

V

360

3600 €

380

3800 €

BAC + 5       Ingénieur – Master

VI

400

305 (V.1) et Position I IC

4000 €

440

335 (V.2) et Pos II 100 IC

4400 €

480

365 (V.3) et Pos II 108 IC

4800 €

BAC +8 Doctorat

VII

500

Pos II 114 IC

De 5000 à 10000 €

500 à 1000

Pos II 120 à III.C

Dans le but d’atteindre ces repères de grille et de doublement du salaire sur la carrière, nous demandons dans l’immédiat :

  • 5,0% d’Augmentation Générale pour tous avec la décomposition suivante :
  • Prise en compte de l’augmentation du coût de la vie = 0,6 %
  • Redistribution d’une partie des gains de productivité = 3,4 % pour suivre l’évolution des dividendes toujours en croissance depuis 2009.
  • Rattrapage de 2015 sur les gains de productivité non redistribués = 1 %.
  • 2 % de la masse salariale consacré aux augmentations individuelles et aux promotions.
  • Garantir pour tous un salaire minimum de 115% des minima conventionnels.
  • L’arrêt de la précarisation des rémunérations, avec la suppression des parts variables et leur intégration dans les salaires de base.
  • Le règlement, dès cette année, de toutes les discriminations et en particulier celles faites aux femmes notamment en terme d’évolution de carrière, par un budget spécifique de 1% de la masse salariale
  • Une revalorisation conséquente des indemnités des stagiaires et des salaires des apprentis.
  • La prime d’ancienneté calculée sur le salaire de base et non pas sur le minimum hiérarchique.
  • La prise en charge de la journée de Solidarité par Thales.
  • Une harmonisation par le haut des taux de subvention des différents CE (1,86% avec un moratoire à 2% pour Laval).
  • Le rattrapage des écarts de salaires entre les différents sites TCS et entre les différentes filières, notamment entre la filière technique et la filière management.
  • Une réduction progressive du temps de travail à 32 H, (qui se traduirait pour les forfaits jours par un forfait à 192 jours), ceci en lien avec une charge de travail correspondant à ce temps de travail.

Si vous voulez plus de renseignements, des explications ou nous donner vos revendications, n’hésitez pas à contacter vos représentants CGT sur votre site.

Revendications CGT pour les NAO TCS 2017

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *