Décembre 2013 : élections professionnelles à Cholet… Et si vous rejoigniez la CGT ?

La CGT fait partie du paysage social de l’entreprise.

Mais elle n’existerait pas sans syndiqué. Aucune institution ou instance qui veut représenter un corps social ne peut en effet vivre sans organisation, donc sans adhérent, sans démocratie interne.

Certains d’entre vous jugent utiles et intéressants nos positionnements revendicatifs, unitaires et d’action. Mais comment permettre que demain la CGT continue dans cette voie et qu’elle y progresse ? La démocratie interne, pratiqué au sein de notre syndicat, et qui veut que les revendications partent des salariés, nécessite la participation d’un maximum d’entre vous !

S’organiser collectivement, un acte naturel et nécessaire
Nous savons nous organiser en tant que parent d’élève, locataire, consommateur, copropriétaire, adhérer à une association sportive, culturelle ou de défense sur des sujets aussi nombreux que divers. Alors ! Il faut aussi nous syndiquer. Il s’agit tout simplement de nous organiser comme salarié, en tant qu’ingénieur, cadre, technicien, administratif, ouvrier…. Il s’agit tout simplement de nous doter de moyens de représentation, de défense de nos intérêts de salarié auprès de notre employeur, plus largement du patronat et tout autant du gouvernement.

Ingénieurs, cadres et techniciens, vous avez besoin que la CGT compte toujours et de mieux en mieux dans l’entreprise.

Mais comment escompter qu’un syndicat puisse appréhender correctement les attentes, les revendications et les enjeux d’une catégorie sans un nombre significatif d’adhérents parmi celle-ci ? La particularité de notre syndicalisme CGT est de proposer aux ingénieurs, cadres et techniciens de se syndiquer dans le même espace syndical et non pas de s’enfermer dans un syndicalisme corporatiste ou catégoriel. C’est en ce sens que la CGT a créé l’UGICT (Union Générale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens) dès 1963.

Au sein de la CGT, les ingénieurs et cadres ont ainsi l’espace nécessaire pour exprimer et faire entendre leurs revendications, y compris le moyen de construire et porter des alternatives à l’organisation actuelle du travail, au management par objectifs et à l’affaiblissement des collectif de travail, à l’efficacité même du travail, par la reconnaissance et la valorisation de l’humain, par des propositions sociales et économiques pour l’ensemble du salariat et de la société.

Et sur notre site TCS Cholet ?

A votre avis, combien d’ingénieurs et cadres de notre site Thales de Cholet sont syndiqués à la CGT ? En toute franchise : 2 ! Pensez-vous que cela soit suffisant pour une catégorie qui représente plus de 50% de l’effectif total du site ? Et pourtant les raisons des ingénieurs et cadres à investir dans le syndicalisme se font chaque jour plus nombreuses (conditions de travail, stress, qualité et intérêt du travail, méthodes de management…).

N’est-il pas nécessaire de dépasser le simple soutien pour enrichir la CGT de votre opinion, de votre connaissance des réalités du travail et de notre entreprise, de votre engagement ?

Vous voulez une CGT plus présente, plus à l’écoute, plus efficace ?  Pour cela, la CGT Thales Cholet a besoin de vous, de votre opinion, de vos suggestions, de vos revendications. Sans nouveaux syndiqués, sans nouveaux militants, sans vous, c’est l’avenir même du syndicat CGT Thales Cholet qui est menacé. Si vous voulez que vos revendications continuent d’être défendues, rejoignez nous…Syndiquez vous…rejoignez nous sur nos listes pour les élections en fin d’année. Nous vous proposons de le faire à votre rythme et de la manière qui vous conviendra le mieux, au sein de l’instance qui vous conviendra le mieux (Délégué du Personnel, Comité d’Etablissement, CHSCT). 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *