NOE – Salaires 2013 : Les propositions de la direction ne sont pas satisfaisantes !

Nulle surprise au démarrage de ces NAO ! Comme chaque année, les premières propositions salariales de la direction, alignées sur la note de cadrage du groupe, étaient très éloignées de la plateforme commune proposée par l’ensemble des organisations syndicales

Mais plus encore que les années précédentes, elles sont inacceptables :

  • Parce que les propositions 2013 risqueraient d’accroitre un peu plus le tassement des salaires et la dégradation de la reconnaissance de nos qualifications, ce qui signifie des salaires d’embauches et des carrières qui se dégradent chaque année un peu plus
  • Parce que le patronat et le gouvernement sont en train de franchir une nouvelle étape pour imposer une austérité au nom de la crise alors que les expériences des autres pays ont amené le FMI à considérer que l’austérité pouvait être contre-productive économiquement et socialement.

Enfin le gouvernement ne cache plus son souhait d’une nouvelle étape dans l’austérité sur de nombreux aspects, du régime général des retraites à la baisse des revenus sociaux.  Plus encore, il partage avec le Medef l’idée qu’il faut pouvoir imposer des baisses de salaires, l’augmentation du temps de travail, la mobilité géographique au nom de la compétitivité.

Les Négociations n’ont pas eu lieu !

Très consciente de  ce soutien explicite du gouvernement à la thèse du coût du travail, la direction a commencé cette année ses propositions quasiment aux valeurs auxquelles elle souhaitait les terminer.

Après 2 réunions supplémentaires où la direction a amélioré ses propositions de quelques dixièmes (Evolution de +0,3 % de la Masse Salariale entre les premières et les dernières propositions de la direction), elle considère les négociations salariales closes. Ses dernières propositions sont :

Mesures générales
3e propositions

AG

AI Rémunération Variable (taux cible)

Mensuels

Niveaux I à V1

1,8 %

Talon 44€

1,2 % ———

Mensuels

Niveaux V2 et V3 forfaitaires compris

1,5 %

Talon 42€

1,5 % Majoration 13emois de 20%% pour non forfaitairesForfaitaires : RV 7%

IC toutes positions

——–

3,0 % Pos I  et II : 8% (10% cial)Pos IIIA : 10% (12% cial)Pos IIIB : 12% (15% cial)Pos IIIC : 20%
Mesures spécifiques

Budget de 0,1% consacré à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, principalement destiné aux promotions.

Qui doit juger de ce qui est acceptable sur les évolutions de salaires ?

La direction estime que ses dernières propositions sont suffisantes.

La CGT elle considère que les salaires sont l’affaire des salariés ; c’est donc à eux de définir si les propositions de la direction satisfont leurs attentes et permettent de clore les négociations.

Ce n’est pas aux organisations syndicales de décider seules et sans consulter les salariés !

C’est pourquoi dès le début des négociations, la CGT vous propose des repères revendicatifs à débattre pour que nous établissions ensemble le niveau des revendications à porter à la direction.

De même pour accepter ou continuer à revendiquer, la CGT consulte les salariés, par des signatures de pétition ou des décisions prises collectivement en Assemblée Générale.

Cette pratique syndicale a l’avantage d’être démocratique. Elle est aussi contraignante : nous devons nous mobiliser, nous concerter et décider ensemble.

Où en sommes-nous ?

L’intersyndicale a proposé une Assemblée Générale aux salariés dans tous les sites pour décider ensemble,  quelle suite donner aux négociations.

La participation a été moyenne ou faible et cette Assemblée Générale n’a pas été organisée dans tous les sites. Lors de celle-ci, des organisations syndicales ont déclaré qu’il fallait s’arrêter, car selon elles nous ne pouvions obtenir plus !!!

En matière de salaires une chose est certaine, et la lutte de l’année 2011 l’a montré, l’absence de mobilisation significative en nombre et dans la durée laisse le champ libre à la direction de nous imposer ses choix !

La CGT vous invite dès maintenant à construire un syndicalisme démocratique, combatif et en phase avec vos attentes. 

PV de désaccord sur les salaires

Considérant les négociations closes, la direction nous propose de signer un PV de désaccord.

La CGT, au vu des avancées proposées par la direction en matière de politique salariale 2013, considère qu’il n’y a pas eu de négociation.

La CGT ne signera donc pas ce procès-verbal de désaccord, et en appelle aux salariés sur leur niveau de satisfaction concernant ces NOE. Nous devons poursuivre notre réflexion sur ce que doivent être nos exigences salariales.

PV d’accord sur l’Aménagement et la Réduction du Temps de Travail

La direction propose à la signature un PV d’accord sur ses propositions de fermeture imposée (10 mai, 26, 27, 30 et 31 décembre).

La CGT ne signera pas ce procès-verbal d’accord car pour la CGT, le salarié doit disposer librement de l’ensemble de ces jours de RTT.

Mais surtout, la CGT revendique que le jour de solidarité (lundi de Pentecôte) soit pris en charge intégralement par l’entreprise (0.3% de la masse salariale versé à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie).

RAPPEL : Il s’agit « D’une journée supplémentaire de travail non rémunérée pour les salariés ».

Rapprochez-vous des militants CGT ou mieux adhérez à la CGT.

Télécharger le PDF: Tract NAO TCS 2013

Télécharger le PDF du tract CGT Groupe Thales: Tract Salaires CGT groupe Thales

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *